HR Rail réagit à l’article de l’Echo sur les dysfonctionnements dans le suivi médical des cheminots

Jeudi 16 février 2017 — Suite à la publication dans le journal l’Echo du 16 février 2017 de l’article intitulé « Graves dysfonctionnements dans le suivi médical des cheminots », HR Rail, l’employeur juridique du personnel des Chemins de fer belges souhaite réagir aux allégations vagues, générales et non fondées ayant pour but de discréditer le Corporate Prevention Services (CPS).

En ce qui concerne le licenciement de deux collaborateurs de CPS, dont par ailleurs un seul a été licencié pour motif grave, HR Rail maintient sa position et ne désire pas communiquer de manière plus détaillée sur le licenciement de cas individuels.

Alors que CPS est accusé de « graves dysfonctionnements » par un de ses collaborateurs licencié, les différents audits et agréments légaux sont passés sous silence.

Un service externe légalement reconnu

CPS est reconnu comme un service externe pour la prévention et la protection au travail par l’arrêté ministériel du 19 décembre 2012, modifié par l’arrêté ministériel du 13 juin 2013. En application de l’article 150 de la loi du 23 juillet 1926 concernant la SNCB et le personnel des Chemins de fer belges et de la décision du Conseil d’administration de HR Rail du 20 avril 2016, CPS a été reconnu comme service externe pour la prévention et la protection au travail au sein de HR Rail.

En tant que service externe, CPS doit introduire tous les cinq ans un dossier d’agrément auprès du SPF Travail et Concertation sociale. L’agrément actuel court jusqu’à la fin 2017. Conformément à la législation, un nouveau dossier a été introduit fin 2016.

Audits et contrôles : la garantie d’un fonctionnement correct et objectif

CPS doit en outre être titulaire d’un certificat ISO 9001-2008. CPS détient ce label de qualité et chaque année un audit est réalisé par un bureau externe au terme d’un audit. Le dernier a été réalisé en 2016 par le bureau Vinçotte. Le prochain est prévu pour juin/juillet 2017.

CPS est aussi reconnu en tant que centre psycho médical par le SPF Mobilité et Transports. En tant que tel, il fournit les attestations médicales et psychologiques nécessaires. Chaque année, le Service de sécurité et d’interopérabilité des Chemins de fer réalise des audits dans le cadre du code ferroviaire belge. Le prochain audit est prévu pour le 14 mars 2017.

Nous ne mentionnerons pas la liste exhaustive des nombreux audits internes qui sont également effectués au sein de CPS.