Le plus important atelier SNCB de Wallonie vient de recruter son 100e collaborateur depuis janvier et souhaite encore en engager 35 autres en 2017

Jeudi 16 novembre 2017 — HR Rail, l’employeur juridique des Chemins de fer belges, et la SNCB ont récemment engagé le 100è nouveau collaborateur, depuis le début de l’année 2017, au sein de l’atelier central de Salzinnes. D’ici la fin de l’année, leur objectif est de recruter encore 35 collaborateurs, aux profils variés. 

Le 100è collaborateur engagé en 2017

Ugo Borrelli vient d’être engagé au sein du plus important atelier SNCB de Wallonie. Il s’agit d’un moment symbolique car il est le centième nouveau collaborateur recruté cette année et il correspond pleinement à l’un des nombreux profils techniques que la SNCB recherche. Âgé de 52 ans, il a travaillé durant 33 ans chez Caterpillar et dispose d’une expérience solide et diversifiée qu’il est ravi de mettre au service des Chemins de fer belges.

En tant qu’ajusteur mécanicien, Ugo est responsable de l’entretien et de la réparation des systèmes de freins. « Un job qui m’a tapé dans l’œil dès que je l’ai repéré sur le site www.lescheminsdeferengagent.be. Les responsabilités, la stabilité de l’emploi, les nombreux avantages liés à la fonction mais aussi le respect de l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée ont fortement influencé mon choix. Je ne regrette pas ma décision : mon job correspond tout à fait à mes attentes », déclare-t-il.

Un recrutement important

19.000 personnes travaillent actuellement à la SNCB, dont 1250 ont été recrutées depuis le début de cette année. D’ici fin 2017, la SNCB recherche encore 300 nouveaux collègues pour l’ensemble de la Belgique, dont 80 profils techniques.

Pour l’atelier central de Salzinnes, la SNCB et HR Rail sont plus précisément à la recherche de 35 nouveaux collaborateurs d’ici fin 2017, auxquels s’en ajouteront d’autres en 2018. Il s’agit de profils variés (techniciens mécaniciens, agents d’électricité, techniciens mécaniciens, ajusteurs mécaniciens, etc.). Un job day sera d’ailleurs organisé le 8 décembre prochain au sein de l’atelier. Les offres d’emploi peuvent être consultées sur www.lescheminsdeferengagent.be.

Des techniciens passionnés pour des nouveaux projets

De nouveaux projets figurent à l’agenda de l’atelier central de Salzinnes : les nouvelles locomotives type 18 entrent en révision et l’intégration du nouveau système de sécurité ferroviaire (ETCS) ainsi que la modernisation du matériel voyageur sont en cours. Le redéploiement de certains ateliers, avec des investissements importants en machines et équipements, permettra en outre de répondre plus efficacement aux attentes de nos clients.

L’atelier central de Salzinnes: un rôle socio-économique important

Fondé en 1904, l’atelier central de Salzinnes revêt une grande importance socio-économique pour la région namuroise. Installé sur une superficie de 21 hectares, à peine à 15 minutes à pied de la gare de Namur, il emploie près de 700 collaborateurs. Spécialisé dans les révisions, les grands entretiens et la modernisation du matériel roulant, il est le plus important atelier de Wallonie, et le deuxième en Belgique, après l’atelier de Malines. L’atelier de Salzinnes possède de nombreux équipements de production et des bancs de tests intégrant des nouvelles technologies. Cet atelier travaille en grande partie pour la SNCB mais également pour d'autres opérateurs ferroviaires dans le secteur du fret et de la grande vitesse.

 

 

 

A propos de la SNCB:

La SNCB est la société anonyme belge de droit public qui garantit l’exploitation et la commercialisation de services de transports ferroviaires national et international de voyageurs. Elle est en charge également de la gestion du matériel roulant. Elle est propriétaire des bâtiments de gare, des parkings et parkings pour vélos, des espaces de location de vélos et des abords des gares. En outre, elle assure les activités de sécurité et de gardiennage sur le domaine ferroviaire. Elle compte environ 19 000 employés.

Ugo Borrelli
Un moment symbolique auquel le ministre de la Mobilité, François Bellot, a tenu à s'associer
Véronique Piraux Public Affairs Officer at SNCB