L'Institut Robert Schuman d'Eupen remporte BERT, le concours technologique des Chemins de fer

Mercredi 16 mai 2018 — L'Institut Robert Schuman d'Eupen a remporté la septième édition de BERT, le concours technologique national des Chemins de fer destiné aux élèves de l’enseignement technique et professionnel. Au terme de la finale qui se déroulait à Train World, l'Institut Robert Schuman a relevé le défi lancé cette année par la SNCB, Infrabel et HR Rail : développer un système destiné à avertir les voyageurs se trouvant sur les quais lors du passage d’un train. 

Grâce à BERT (BElgian Railways Competition for Techicians), les Chemins de fer  veulent rapprocher le monde de l’entreprise de celui des écoles. Ils souhaitent aussi encourager les futurs diplômés à postuler à la SNCB ou à Infrabel à l’issue de leurs études. Pour les prochaines années, les Chemins de fer recherchent en moyenne 2.000 nouveaux collaborateurs (principalement des profils techniques). Il s’agit de fonctions destinées aux titulaires d’un diplôme de l’enseignement secondaire ou d’un niveau plus élevé.

Développer un système d’avertissement sur les quais

Pour la SNCB et Infrabel, l’amélioration de la sécurité du trafic ferroviaire et des voyageurs constitue une priorité. Malgré la ligne jaune qui indique la distance de sécurité, les écrans d’affichage et les systèmes sonores, de nombreux voyageurs restent trop près du bord du quai. Une situation très dangereuse lors du passage de trains. Parfois, un petit mouvement ou même un coude qui dépasse peuvent avoir de graves conséquences. C’est pourquoi la SNCB, Infrabel et HR Rail ont mis au défi les étudiants d’écoles techniques de toute la Belgique : développer un système d’avertissement afin de remédier à de telles situations.

Les gagnants

Le record du nombre de participants a été battu lors de cette septième édition puisque 42 écoles se sont inscrites à BERT. 15 finalistes ont été sélectionnés pour présenter leur projet à Train World, le musée du train de la SNCB. Un jury, composé d’experts techniques, a suivi et conseillé les élèves durant toute l’année scolaire. Pour départager les lauréats, il a tenu compte de la sécurité, de l’innovation, de la créativité ainsi que de la faisabilité de leur projet.

Les écoles techniques récompensées:

  • 1er prix: Institut Robert Schuman Eupen
  • 2e prix: VTI Roeselaere
  • 3e prix: Vrije Technische Scholen Turnhout
  • Prix du public: Ecole des Arts et Métiers Erquelinnes

Les élèves ont travaillé durant toute l’année sur leur projet. Des ingénieurs de la SNCB et d’Infrabel les ont encadrés de manière professionnelle et ont procédé à des évaluations intermédiaires. 

A propos de la SNCB:

La SNCB est la société anonyme belge de droit public qui garantit l’exploitation et la commercialisation de services de transports ferroviaires national et international de voyageurs. Elle est en charge également de la gestion du matériel roulant. Elle est propriétaire des bâtiments de gare, des parkings et parkings pour vélos, des espaces de location de vélos et des abords des gares. En outre, elle assure les activités de sécurité et de gardiennage sur le domaine ferroviaire. Elle compte environ 18.000 employés.

A propos d’Infrabel:

Infrabel est la société anonyme de droit public responsable de la gestion, de l'entretien, du renouvellement et du développement du réseau ferroviaire belge. L'entreprise est également responsable de l’octroi des droits de passage aux opérateurs belges et étrangers. La structure particulière de l’actionnariat d’Infrabel garantit sa totale indépendance. Infrabel a été créée au 1er janvier 2005 après la scission des Chemins de fer belges. L'entreprise emploie actuellement quelque 10.300 personnes et réalise un chiffre d'affaires d’environ 1,1 milliard d’euros (2016).

Institut Robert Schuman d'Eupen
Vrije Technische Scholen Turnhout
VTI Roeselaere
Ecole des Arts et Métiers Erquelinnes
Reymann Arnaud Porte-parole at Infrabel